L'amour (bonne fête papa)

l'amour

L’amour, c’est don et accueil. Il y a échange. Qu’attendre de quel-qu’un que nous aimons ? Du bonheur. On veut donner du bonheur et on s’attend à recevoir du bonheur.
Au cours de la vie, l’homme passe par des étapes. Nous attendons du bon-heur de nos parents. Ce n’est pas facile de faire le bonheur de l’autre ! L’enfant n’a pas toujours envie du cadeau offert par ses parents. « C’est pour ton bonheur, mon enfant ! » Comment peut-on savoir si telle chose apporte du bonheur ou du mal-heur ? Le bonheur, ce sera le désir d’être aimé et d’aimer parce que cela correspond à ce que Dieu veut de nous. Dieu a créé l’homme pour le bonheur. Les devoirs de vacances sont-ils bonheur ou ennui ? Et oui, bonheur !


Nous sommes dans le bonheur lorsque nous correspondons à ce que Dieu attend de nous. Quand dans la famille, tout le monde s’entend bien, cela correspond à ce que Dieu veut de nous et nous sommes heureux.


L’amour, ce n’est pas qu’un sentiment, c’est un acte de volonté : rendre l’autre heureux, gagner son bonheur. C’est don et accueil. Très souvent, nous nous faisons une idée fausse du bonheur. Le pouvoir, le désir de quelque chose ou de quelqu’un, est-ce le bonheur ? Non. Dieu attend de nous beaucoup plus. Le vrai bonheur… est dans l’amour. La source du bonheur,c’est Dieu. Les hommes s’ima-ginent que cette source vient d’eux. Ils se trompent.
À partir de l’adolescence, les jeunes gens s’imaginent s’aimer car l’idée de don et encore moins d’accueil n’est pas compris. L’égocentrisme est le propre des jeunes, ils agissent comme s’ils étaient déjà dans l’amour conjugal. Ils croient tout connaître, et en fait, ils ne connaissent pas grand-chose ! Ce sont des apprentis de l’amour. Il en résulte souvent un échec.


J’aime l’autre pour lui-même et non pour moi. Aimer, c’est être en vérité. C’est aussi une vie d’amour… avec Jésus ! L’amour humain et l’amour spirituel sont indissociables. (Extrait de la conférence du Diacre ANDRE)
En ce jour de la Fête des pères, au texte sur l’amour, il est bon d’ajou-ter l’importance du père dans la famille pour l’équilibre des enfants comme d’ail-leurs pour l’équilibre de la société. « Tu as voulu, Seigneur, que la Sainte Famille nous soit donnée en exemple, accorde-nous la grâce de pratiquer, comme elle, les vertus familiales et d’être unis par les liens de Ton Amour ».
À tous les papas, bonne fête.

Georgia HYDULPHE /Nos pierres vivantes/ Bulletin n° 759 du 15 juin 2014

http://tesstouille.t.e.pic.centerblog.net/626bf0bb.gif

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site