Le ressuscité nous rejoint

Sur la route d’Emmaüs, deux disciples de Jésus parlent de leur Maître au passé comme d’un mort : «Cet homme était... Ils l’ont livré... l’ont crucifié...». Leur espérance en Lui est morte, elle aussi : «Nous espérions... mais voici déjà...» Elle est si éteinte que la bouleversante nouvelle qu’ils évoquent et racontent : «Quelques femmes... n’ont pas trouvé son corps... des anges qui disaient qu’il est vivant...» ne les sort pas de leur incrédulité et de leur découragement : «Lui, ils ne l’ont pas vu».

Ce qui les empêche de croire au témoignage des femmes, ce n’est pas de ne pas Le voir, c’est leur manque de foi en la Parole de Dieu annoncée par les prophètes.

S’ils acceptent de relire la Bible à la lumière de la destinée de Jésus, ils Le reconnaîtront pour le Christ, le Messie, qui, pour conduire les hommes à Dieu, leur Père, devait passer par la souffrance : «Ne fallait-il pas... ?» avant d’entrer dans la gloire. Alors, ils le sauront vivant près d’eux, même lorsqu’ils n’auront plus d’autre signe que le Pain rompu : l’Eucharistie.

Cléophas et son compagnon ont reconnu le Christ ! Et nous, après avoir cheminé avec nos frères et sœurs durant la semaine, avons-nous perçu, en eux, la présence du Ressuscité ? Rencontrer un frère ou une sœur dans la charité c’est toujours Pâques !

Père Jean Marie TEXIER

Liens Fraternels bulletin n°753 du 4 mai 2014

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site