« RÉSERVÉ PRÊTRE »

Les 6 et 7 décembre 1997, nous participons à un grand ras-semblement des Équipes Notre-Dame. Au cours de la messe, les deux cent soixante prêtres qui concélé-braient avaient pris place, les uns derrière les autres, sur les chaises au bord des allées. Je me suis trouvé à côté d’une jeune maman qui tenait dans ses bras son bébé. À la fin de la messe, on nous demandait de détacher l’étiquette autocol-lante « Réservé prêtre » de la chaise où nous étions assis.Le Père Gaby, obéissant à la consigne, a décollé l’étiquette et l’a collée sur le ventre du petit Yves… Sa maman a souri et l’y a laissée. « Réservé prêtre » : peut-être était-ce un geste prophétique ?


On m’a raconté l’histoire d’un évêque, lors d’une tournée dans son diocèse. Il arrive dans une commune, et la municipalité l’accueille avec hon-neur. Les gens sont heureux de cette visite pastorale car, dans cette com-mune, il n’y a plus de curé depuis plu-sieurs années. À la fin du repas, le maire se lève pour faire un petit discours. Il s’adresse à l’évêque en lui disant : « Monseigneur, au nom de toute la commune, je vous en supplie, envoyez-nous un prêtre. Un village sans curé perd son âme ; nous avons besoin de l’homme de Dieu, etc. » Quand le maire a fini de parler, l’évêque à son tour se lève et dit : « Monsieur le Maire, je suis bien décidé de vous envoyer un prêtre, mais à une seule condition... » Le Maire l’interrompt aussitôt pour s’ex-clamer : « Monseigneur, c’est déjà accepté ! » « Eh bien, reprend l’évêque, envoyez-moi des séminaristes, je vous enverrai des prêtres ! »


Un petit test est de demander aux parents : « Seriez-vous prêts à voir un de vos enfants devenir prêtre ou religieuse ? » Souvent les vocations, c’est comme les autoroutes. C’est très bien quand cela passe chez les voisins…
Père Pierre TREVET

Bulletin n° 759 du 15 juin 2014
Du côté de Dieu et des hommes : les signes des temps proposé Huguette MAILLOT

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site